Brest: tournée vers la mer

Actualités et conseils sur les carrières dans le grand ouest
Territoire
Publié le lundi 22 mai 2017
Brest-list_m

Par Rozenn Gourvennec

À l’extrême ouest du pays, la métropole brestoise a su tirer profit de sa vocation maritime pour innover et se forger une réputation d’excellence à l’international dans les sciences et technologies marines. 

Loin des clichés sur son climat, Brest séduit par sa culture et son identité marquées. Forte de 400 000 habitants, la métropole dispose de toutes les commodités d’une grande ville dans un cadre de vie attractif, avec une gamme de paysages sublimes et contrastés. Elle peut paraître loin sur la carte, mais son aéroport, le plus important de Bretagne, dessert de nombreuses destinations en France et dans le reste du monde. On s’y déplace en tramway, en bus, à vélo et même en périphérique urbain, le premier du genre en France. Du point de vue de l’immobilier, Brest est l’une des villes les moins chères du pays, dotée d’une offre culturelle et sportive très riche.

L’excellence maritime

Territoire maritime par excellence, la métropole se veut à la pointe des sciences et technologies marines avec une dizaine de grands établissements qui y sont implantés, tels Ifremer, France Energies marines ou encore l’Institut universitaire européen de la mer. Avec ses 30 500 emplois directs, son économie maritime diversifiée contribue fortement au rayonnement et au développement du territoire. Le secteur de la Défense emploie à lui seul plus de 17 000 personnes dans la plus grande rade d’Europe. Premier centre français de réparation navale et militaire, le port de Brest dispose d’un savoir-faire reconnu par les armateurs du monde entier et peut accueillir des navires de grande capacité. Brest a également su diversifier ses activités en développant les filières de production marine (pêche côtière, culture des algues et aquacultures) et des énergies marines renouvelables.

Une vocation agricole

Le pays brestois a également une vocation agricole et agroalimentaire fortement ancrée dans ses gènes, avec un total de 1 800 exploitations et 12 200 emplois dans le secteur. Les productions laitières, porcines et légumières sont les trois filières dominantes de l’agriculture locale. De grandes coopératives sont installées dans les environs : Even à Ploudaniel, Laïta à Brest, Triskalia à Landerneau, Savéol à Plougastel-Daoulas, tandis qu’un tissu de PME transforme les produits de l’agriculture et de la pêche, comme la Sill, Rolland, Kermad ou Savel. Le premier secteur industriel breton et la construction navale, quatrième force la région, portent l’économie brestoise qui se diversifie également de plus en plus vers le numérique.  

À LA POINTE DE LA RÉVOLUTION DIGITALE

Labellisé French Tech depuis juin 2015 avec les agglomérations de Lannion, Morlaix et Quimper, le Pays de Brest compte 9000 emplois liés au numérique, au cœur de la filière ou dans les secteurs d’excellence que sont le maritime, la banque/assurance, la santé, le tourisme et l’agroalimentaire. Pour promouvoir ces métiers et attirer de nouveaux talents, onze sociétés brestoises du numérique se sont unies fin 2016 au sein de “Ici c digital”. «La France ne forme pas assez de nouveaux collaborateurs dans le numérique, alors que le nombre d’offres d’emploi est très important, que ce soit pour les développeurs informatiques, les UX designers, webmarketeurs, etc., constate Charles Cabillic, à l’origine du projet. Nous nous sommes donc rapprochés pour communiquer sur ce sujet et collaborer avec les écoles. Les entreprises d’Ici c digital prévoient d’embaucher une cinquantaine de personnes en 2017. Nous acceptons les personnes en reconversion, autodidactes, qui ont pu se former grâce aux Mooc gratuits sur Internet, ou les jeunes diplômés.» www.icicledigital.com

  • Twitter Cadremploi
  • Facebook Cadremploi
  • Linkedin Cadremploi