À Tours : le numérique recrute

Actualités et conseils sur les carrières dans le grand ouest
Territoire
Publié le lundi 22 mai 2017
Tours-list_m

Ville historique par excellence, Tours s’appuie désormais sur l’économie numérique pour créer de l’emploi et relancer la croissance sur son territoire. Par Rozenn Gourvennec

Terre d’accueil des inventeurs et esprits créatifs, à l’image du génie Léonard de Vinci, la Vallée de la Loire développe son économie numérique depuis plusieurs années. Quelque 622 établissements employeurs et 8 725 emplois font vivre la filière en Indre-et-Loire autour de six domaines d’excellence : l’agriculture 3.0, les objets connectés, l’innovation sociale, les biomédicaments, le tou - risme et le sur-mesure industriel. 

Une position stratégique

« Tours bénéficie de sa position stratégique à une heure de Paris, ce qui en fait un lieu d’implantation intéressant pour les entreprises, analyse Julien Dargaisse, président de Palo Altours, start-up associative qui fédère les acteurs de l’innovation et du numérique en Touraine. De plus, la Ville investit fortement pour développer l’économie numérique, à l’image du lieu totem MAME, une ancienne imprimerie de 14 000 m² désormais dédiée aux métiers du numérique et à la création. Elle accueille aujourd’hui plus de 35 entreprises (représentant 80 emplois) et des écoles comme Esten Sup’Edition, école multimédia spécialisée dans les métiers de l’édition. » 

Un « Industry lab »

Unie avec la ville d’Orléans dans le projet « French Tech Loire Valley », la Touraine se positionne comme le territoiretest de nouveaux usages numériques. Plusieurs innovations qui font désormais partie de notre quotidien ont vu le jour dans la Vallée de la Loire, comme les bornes MacDonald’s, les compteurs électriques Linky ou le système de paiement Monéo.

De grands établissements, comme STMicroelectronics, côtoient un grand nombre de PME-TPE, en grande partie concentrées dans l’agglomération tourangelle qui compte 75 % des établissements et 77 % des salariés du secteur. Fortement créatrice d’emplois (+ 8,1 % et + 656 salariés entre 2009 et 2015), la filière est portée par l’activité informatique grâce à des start-ups en pleine croissance dans les domaines du développement Web, du développement de logiciels et d’applications. « On observe d’ailleurs une pénurie de main d’œuvre sur les métiers techniques de développeur informatique et d’experts en données, poursuit Julien Dargaisse. Le Groupe Hervé est en recherche permanente de développeurs, tout comme la société de technologies Cyrès, Clearnox - qui conçoit des services cloud marketing et financier à destination des entreprises et des collectivités - et toutes les entreprises de services du numérique en général. » 

LE TOURISME, UN ATOUT DE TAILLE

 

Avec son patrimoine historique en guide de carte de visite internationale, la Touraine peut compter sur le tourisme pour booster son économie. 3,5 millions de visiteurs ont été accueillis en 2015 et 800 millions d’euros annuels dépensés dans ce secteur qui emploie 11500 personnes. Près de la moitié de ces emplois (5123) est concentrée sur la Communauté d’agglomération Tour(s) Plus. Celle-ci a su diversifier son offre en proposant du tourisme d’affaires, de jardin, de nature, urbain et culturel, religieux et gastronomique. À lui-seul, le parcours « La Loire à vélo » a apporté 29,5 millions d’euros de retombées économiques pour la région Centre Val-de-Loire. Comme au niveau national, le domaine des services (hôtellerie, restauration, commerces) a souffert d’un manque de main d’œuvre ces dernières années en Touraine : en 2014, près de 200 offres d’emploi étaient non pourvues.

 

  • Twitter Cadremploi
  • Facebook Cadremploi
  • Linkedin Cadremploi